La géothermie

La géothermie

Le chauffage est l’un des postes budgétaires important pour les ménages français. Faire des économies d’énergie est donc plus que jamais à l’ordre du jour. Le coût des énergies fossiles étant toujours plus important, il est plutôt intéressant d’investir sur le long terme dans une énergie renouvelable. Nous allons voir ici pourquoi la géothermie peut être un choix judicieux.

Principe de la géothermie

L’idée est plutôt simple. Le chauffage de nos habitations consiste généralement soit à chauffer un fluide qui circule dans un circuit (eau dans les radiateurs ou dans un serpentin au sol, bains d’huile…), soit à chauffer de l’air qui circule ensuite dans les pièces. La majeure partie de l’énergie dépensée sert à chauffer le fluide utilisé ou l’air. Les économies peuvent donc principalement se faire à ce niveau.

Le globe terrestre est composé de plusieurs couches dégageant de la chaleur. A cette chaleur s’ajoute celle, bien moindre, mais non négligeable, amenée tout au long de l’année par le soleil en surface. La température moyenne constatée en France au niveau du sol varie donc entre 10°C et 14°C. Plus on s’enfonce dans le sol, et plus la température augmente. Cela s’appelle le gradient thermal. La température du sol augmente d’environ 3,3°C tous les 100 mètres. L’énorme intérêt de cette source de chaleur, c’est qu’elle est totalement indépendante du climat, des saisons, du jour ou de la nuit. Elle est disponible 24 heures sur 24, 365 jours par an.

Plusieurs types de géothermie

L’idée est donc d’utiliser la chaleur disponible dans le sol pour alimenter un système de chauffage. On peut distinguer la géothermie à très basse énergie, et la géothermie à basse énergie. Dans le premier cas, on utilise la chaleur contenue dans le sol de façon indirecte, en extrayant les calories grâce à une pompe à chaleur qui va les utiliser pour alimenter le système de chauffage. Dans le second cas, la chaleur du sous-sol est directement utilisée, en utilisant l’eau contenue dans les roches poreuses. Cette technique demande des travaux plus importants puisqu’il faut forer des puits profonds (environ 2000 mètres) pour accéder à une eau ayant une température supérieure à 60°C. La géothermie basse énergie étant beaucoup plus coûteuse, elle n’est naturellement pas destinée au chauffage d’une habitation individuelle, mais plutôt à des réseaux de chauffage urbains destinés à alimenter des villes entières.

Pourquoi installer un chauffage basé sur la géothermie ?

Une pompe à chaleur géothermique va donc aller chercher dans le sol des calories pour alimenter un système de chauffage. Il n’est pas nécessaire d’aller à une très grande profondeur, car seuls les premiers mètres sont réchauffés par le soleil. Généralement, les capteurs géothermiques ne sont donc qu’à quelques mètres de la surface, mais c’est largement suffisant pour chauffer une maison. Le principe est simple, c’est le même fonctionnement que le réfrigérateur… mais à l’envers. Là où le réfrigérateur capte la chaleur des aliments qu’il contient pour la rejeter à l’extérieur, généralement par un échangeur situé derrière l’appareil, la pompe à chaleur va absorber les calories contenues dans le sol pour les ramener à l’intérieur du bâtiment. Les capteurs de chaleur doivent naturellement être installés à un endroit où la température du sol reste stable tout au long de l’année. Les calories ainsi captées vont être utilisées pour augmenter la température du fluide circulant dans le circuit, diminuant ainsi la quantité d’énergie nécessaire. Une pompe à chaleur géothermique bien installée et calibrée est en mesure de fournir environ 60% des besoins en énergie pour le chauffage d’une maison. Vous pouvez donc espérer diviser par trois ou quatre votre facture de chauffage. L’investissement est donc amorti en quelques années. De plus, lors de l’achat d’une pompe à chaleur géothermique, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt équivalent à 30% du prix du matériel.

N’hésitez pas à consulter notre annuaire afin de trouver un professionnel qualifié proche de votre domicile.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser