Ce qu’il faut savoir avant de se procurer un climatiseur

Ce qu’il faut savoir avant de se procurer un climatiseur

La belle saison s’en vient et cela comporte son lot de périodes de canicules. Un climatiseur s’avère un dispositif indispensable pour conférer fraîcheur et confort à une habitation. Certains modèles réversibles ne se limitent pas qu’à la production du froid, en proposant aussi un mode de chauffage en hiver. Avant de songer à installer la climatisation dans votre habitation, voici ce que vous devriez savoir.

D’abord définir ses besoins

Commencer par analyser votre espace, en visualisant à quel endroit pourrait être disposé le climatiseur. Son emplacement dans une pièce, et comment celle-ci communique avec le reste des pièces, peut altérer les performances de l’appareil. Cette pièce est-elle très ensoleillée ? Qu’en est-il de son isolation ? Y a-t-il des sources de chaleur à proximité, comme la cuisinière de la cuisine ?

Prenez compte de la région climatique (et l’augmentation d’incidents météorologiques comme les vagues de chaleur), la surface à climatiser, la fenestration, et la hauteur des plafonds. Considérez également le nombre de personnes de la maisonnée. Par exemple, le type d’appareil convenant à une personne vivant seule en région tempérée ne suffira pas aux besoins d’une famille nombreuse.

Évaluer la puissance nécessaire

Un appareil doté d’une puissance accrue n’aura pas à fonctionner aussi longtemps. Un paramètre à prendre en compte est le niveau de bruit. Quand l’équipement n’est pas en marche aussi longtemps, vous obtenez nécessairement moins de bruit… Une pièce pourrait conserver un taux d’humidité élevé avec un dispositif n’étant pas en marche suffisamment longtemps pour filtrer l’air.

Environ 100 Watts de puissance sont requis pour climatiser une superficie d’un mètre carré. En vous appuyant sur cette donnée, vous n’aurez qu’à multiplier la surface totale, pour déterminer ce qui vous conviendrait.

Une puissance élevée est synonyme de performance. Jetez un coup d’œil au coefficient de performance du dispositif. Celui-ci ne devrait pas être inférieur à 3. La classe énergétique, qui varie de A à G, vous fournira un aperçu des performances énergétiques de l’appareil (A correspondant à la valeur la plus économique).

Se renseigner à propos de la consommation d’énergie

La consommation d’énergie varie en fonction de la puissance. La norme la plus répandue est la méthode SEER. Elle permet de présenter tous les types d’appareils sous un dénominateur commun. La formule de calcul est la suivante :
SEER = BTU ÷ (W•h)

Les 4 grands types de climatiseurs

Modèle portatif

Ce qu’il y a d’avantageux avec le modèle portatif, c’est qu’il se déplace facilement sur roulettes. Il peut aussi être installé dans une fenêtre de petite taille. Cependant, cela implique dans le cas de certains modèles de vider fréquemment le réservoir d’eau. Les modèles de base correspondent habituellement à 5 000 BTU.

Climatiseur de fenêtre

Cette solution convient à une chambre, ou petite pièce, telle qu’un bureau ou un studio. Ce type d’appareil est plus abordable. Les modèles de base affichent une puissance de 5 000 BTU.

Modèle mural

Ce dispositif nécessite d’être installé par un professionnel, étant donné qu’il implique une partie intérieure et extérieure. Cela signifie qu’un trou devrait être fait dans votre mur (raison de plus de bien évaluer préalablement ses besoins). Ces modèles dont dotés d’une puissance oscillant entre 9 000 et 36 000 BTU.

Système central

L’installation d’un tel appareil s’avère plus compliquée que les autres types, en raison des conduits de circulation de l’air. Pour les propriétaires de systèmes de chauffage à air chaud, cette solution constitue une option intéressante.

Pour faire installer sa climatisation par un professionnel, référez-vous à l’annuaire de notre site afin de repérer rapidement des experts en climatisation.

Pour en savoir plus

Articles en relation