Bien choisir sa climatisation

Bien choisir sa climatisation

La climatisation est l’inverse d’un chauffage : il produit du froid en évacuant le chaud. A ce titre, une climatisation possède un principe de fonctionnement semblable à un réfrigérateur. Les calories captées sont expulsées à l’extérieur de la pièce à l’aide d’un fluide frigorigène. Mais comment bien choisir sa climatisation ?

Composition d’une climatisation

Une climatisation est composée d’un échangeur évaporateur, dont la fonction est de refroidir l’air, et d’un compresseur qui permet d’augmenter sensiblement la température et la pression du fluide gazeux. La climatisation peut également servir de déshumidificateur.

L’équipement comporte également un échangeur condenseur qui libère la chaleur contenue dans le gaz et un détendeur qui abaisse la pression du liquide frigorigène avant son évaporation.

Pendant les pics de chaleur, la climatisation peut donc vous rendre malade il faut donc procéder à un nettoyage régulier.

Le fonctionnement d’un climatiseur n’est donc pas simple. Pour garantir son bon fonctionnement, il semble logique de faire intervenir un spécialiste professionnel. Outre l’installation, celui-ci peut également vous aiguiller sur le modèle à sélectionner, en fonction de votre budget et de vos attentes, et s’occuper à terme des opérations de maintenance et d’entretien.

Les différents modèles de climatiseur

Pour un climatiseur d’appoint ou pour rafraîchir un espace de petit volume, le climatiseur monobloc, formé d’une seule unité, est conseillé. Il se décline sous plusieurs dispositifs, pouvant être fixé dans un mur, posé sur roulettes ou encastré dans une fenêtre. Pratique et déplaçable, il ne réclame pas forcément la venue d’un professionnel. Attention toutefois à leur emplacement. En version mobile, il doit être situé à proximité d’une ouverture vers l’extérieur (fenêtre, porte) afin de permettre à la gaine d’évacuation d’expulser l’air chaud dehors.

Plus performant, le système split (deux unités ou plus) oblige à installer le condenseur dans un caisson à l’extérieur du bâtiment. Si cet emplacement réduit sensiblement les nuisances sonores, il complique son installation. Là encore, plusieurs modèles sont disponibles sur le marché : climatiseur portable, climatiseur mural, climatiseur casette, etc.

Focus sur la climatisation réversible

Le progrès technologique permet désormais d’offrir une fonction complémentaire à votre climatiseur. En effet, s’il est réversible, celui-ci peut se muer en chauffage grâce à un cycle frigorifique inversé qui lui autorise la production d’air froid diffusé ensuite dans la pièce où il se trouve.

Une climatisation réversible est donc utile en été pour rafraîchir l’habitation et en hiver pour la chauffer. Le particulier rentabilise ainsi plus rapidement son investissement. Ce 2 en 1 présente un gain de place et un rendement économique plus important du fait de son utilisation continue.

Quid des climatiseurs à gaz et des climatiseurs solaires ?

Une climatisation au gaz est une pompe à chaleur air-eau réversible. Ce dispositif permet d’ailleurs de produire de l’eau chaude sanitaire. Ils fonctionnent par compression ou par absorption (réaction thermochimique). Un climatiseur à gaz est indépendant de la température extérieure et conserve des performances intéressantes de façon pérenne. On le trouve surtout dans des logements collectifs à cause de son aspect encombrant.

Une climatisation solaire est alimentée par des panneaux photovoltaïques ou par compression thermique. Écologique et économe, cet équipement utilise une énergie gratuite. En revanche, la production d’électricité est intermittente, puisqu’elle dépend des conditions d’ensoleillement. Il est impératif de disposer d’un équipement susceptible de prendre le relais.

Face à tant de paramètres à considérer, pensez à vous renseigner auprès d’un professionnel avant de vous lancer dans l’achat de votre climatisation pour le respect des normes de sécurité.

Pour en savoir plus

Articles en relation