Climatisation et écologie : est-ce compatible ?

Climatisation et écologie : est-ce compatible ?

Souvent présentée comme forte consommatrice d’énergie et facteur polluant de l’environnement, la climatisation a de manière générale fait de larges progrès en matière d’écologie. Ainsi le chlorofluorocarbure, participant à la dégradation de la couche d’ozone, est désormais interdit. À la place, d’autres gaz réfrigérants sont utilisés, bien plus respectueux de l’environnement. Le développement durable devient donc une préoccupation majeure des fabricants, de telle sorte que climatisation et écologie ne s’excluent plus.

Des gestes simples pour faire rimer son système de climatisation avec écologie

Lorsque les beaux jours s’installent et que la chaleur envahit son logement, nous avons tendance à mettre d’emblée la climatisation pour faire rapidement baisser la température. Pourtant il existe des méthodes complémentaires pour garder la fraîcheur dans votre habitation :

  • fermer les volets et les fenêtres la journée,
  • aérer la nuit et le matin,
  • se servir d’un ventilateur,
  • humidifier sa maison.

Concernant sa climatisation, il faut aussi veiller à son bon fonctionnement. Par exemple, mieux vaut éviter un écart trop important entre la température extérieure et la température du logement. Une différence de 5 à 7 degrés est conseillée, voire de 10 degrés en cas de très forte chaleur. Cette utilisation raisonnable sera synonyme de faible consommation énergétique. Lors de l’achat, privilégiez bien sûr les appareils de basse consommation, référencés comme étant de « classe A ».

Ces simples rappels de bon sens vous permettront de concilier climatisation performante et écologie. Il est possible d’aller encore plus loin.

Le choix d’une climatisation écologique

Les climatiseurs écologiques sont une réalité, il existe différents appareils pour rafraîchir votre habitation dans une logique de développement durable. Le climatiseur solaire utilise ainsi soit :

  • des panneaux solaires classiques (photovoltaïques),
  • un compresseur thermique, ne nécessitant pas d’électricité.

Un système de climatisation par évaporation peut également être une bonne solution. Ces appareils novateurs puisent simplement leur énergie dans l’air extérieur, en abaissant ensuite la température intérieure en passant dans différents éléments humidifiés.

Enfin, la climatisation par géothermie doit aussi être considérée. Fonctionnant sans électricité, ce système capte la fraîcheur directement dans le sol ainsi que l’eau et l’air présents à l’extérieur. L’énergie est utilisable pour le climatiseur l’été, mais aussi pour vous chauffer en hiver.

Les possibilités d’avoir un logement frais même en période de canicule sont donc nombreuses, tout en respectant l’environnement. Pour faire votre choix et profiter des meilleurs conseils, vous pouvez consulter notre annuaire afin de trouver un professionnel proche de chez vous.

Pour en savoir plus

Articles en relation