A quoi sert une pompe à chaleur ?

Pompe à chaleur

Une pompe à chaleur est un équipement de chauffage qui exploite les calories accumulées dans l’environnement. Cette énergie thermique est extraite de l’air, de l’eau ou de la terre, en fonction des modèles de pompe à chaleur sélectionnées. D’autres dispositifs permettent de combiner les sources d’énergie (air-eau, sol-eau, etc.).

Fonctionnement d’une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur sert à capter la chaleur à l’extérieur d’un bâtiment pour l’amener à l’intérieur et la diffuser dans l’air ambiant. Elle permet de faire d’impressionnantes économies en termes de fioul ou de mazout, pouvant aller jusqu’à 75 % de facture de chauffage en moins sur l’année.

La pompe à chaleur fonctionne à l’inverse d’un réfrigérateur. Le fluide frigorigène liquide capte les calories à l’extérieur du logement. L’énergie ainsi récupérée chauffe le fluide qui se transforme en gaz. Cette vapeur est ensuite aspirée par un compresseur électrique. Le fluide gazeux se trouve alors chauffé et sous haute pression.
La transmission de la chaleur contenue dans le fluide frigorigène à l’eau de chauffage est possible grâce au processus de condensation. Le gaz devient alors liquide, tandis que le détendeur abaisse la pression du fluide frigorigène tout en préparant le fluide liquide avant l’étape d’évaporation.

Pompe à chaleur air-eau ou pompe à chaleur air-air

Une pompe à chaleur air-eau est composée de quatre éléments, dont on a vu la fonction précédemment : l’évaporateur (transforme le fluide en vapeur), le compresseur (augmente la pression et la température), le condenseur (restitue la chaleur entre le fluide et l’eau de chauffage) et le détendeur (réduit la pression et la température). L’ensemble forme un seul bloc.

Une pompe à chaleur air-air est en réalité un climatiseur fonctionnant à l’envers. Il capte la chaleur dans l’air ambiant extérieur du bâtiment pour l’introduire à l’intérieur. Cet équipement comporte des unités murales ou des consoles et peut parfaitement fonctionner inversement en fonction de la saison et des besoins des particuliers.

A titre comparatif, la pompe à chaleur air-air est moins onéreuse, mais n’est pas éligible au crédit d’impôt contrairement à la pompe à chaleur air-eau. Les coûts en termes de consommation et de maintenance sont identiques. Les deux systèmes sont relativement simples à installer et adaptables selon le mode de chauffage existant. Si la rapidité de chauffe est bonne, en revanche, le modèle air-air ne peut pas chauffer l’eau sanitaire et ne fonctionne comme climatiseur seulement si le modèle est réversible.

Pompe à chaleur géothermique

Les modèles air-air et air-eau fonctionnent selon le principe d’aérothermie. D’autres modèles utilisent le principe de géothermie.

Pompe à chaleur eau-eau

La pompe à chaleur eau-eau capte l’énergie thermique dans une nappe phréatique, un lac ou un cours d’eau à proximité du bâtiment. Elle nécessite un forage vertical qui doit obligatoirement être de faible profondeur. Le dispositif nécessite généralement deux forages, l’un consacré au captage, l’autre au retour de l’eau dans son milieu naturel.

Pompe à chaleur sol-sol

Pour ce modèle, l’énergie thermique est puisée dans le sous-sol, ce qui implique l’installation de capteurs. Ceux-ci forment un réseau dans lequel circule le fluide qui capte les calories et les conduit jusqu’à la pompe. Plusieurs procédés sont envisageable : mixte sol-eau, eau-eau glycolée ou à détente directe sol-sol.

En sollicitant un professionnel, vous obtiendrez tous les renseignements sur la procédure d’installation de pompe à chaleur à votre domicile, les réglementations en vigueur et les astuces pour ne pas nuire à votre voisinage.

En savoir plus :

Comparatif des sources d’énergie d’un système de pompe à chaleur

Articles en relation