Le climatiseur monobloc

Le climatiseur monobloc

Solution la moins onéreuse dans la gamme des climatiseurs la climatisation monobloc se caractérise par le fait de contenir en un seul et unique bloc l’ensemble du circuit frigorifique. Deux types de modèles sont actuellement distribués sur le marché : une version murale et une version mobile. Revenons ensemble sur les avantages et les inconvénients de chacun de ces modèles.

Climatiseur monobloc : mobile ou fixe ?

Avant d’observer le modèle le plus adéquat, il est judicieux de comprendre comment fonctionne un climatiseur monobloc. En réalité, ce fonctionnement est simple : l’air chaud situé à l’intérieur de la pièce de vie concernée est aspiré par le climatiseur pour être rejeté à l’extérieur via une gaine d’évacuation flexible.

Le climatiseur monobloc mobile est équipé de roulettes ce qui favorise son déplacement à l’intérieur du logement. Ce modèle est le moins cher. Seul impératif : il faut que la pièce où il fonctionne possède une ouverture à proximité afin d’évacuer les calories. Le climatiseur monobloc mural est plus onéreux mais surtout plus performant. Fixe, il s’encastre directement dans le bâti, une fenêtre ou un mur, mais réclame également la présence d’une évacuation.

Les professionnels recommandent le climatiseur monobloc dans le cadre de petits espaces (deux-pièces, studios). Au-delà d’une superficie de 30 m², les experts conseillent plutôt d’installer un climatiseur split qui présente deux, trois voire plus d’unités. Cependant, le système monobloc peut suffire pour une utilisation d’appoint dans des zones climatiques où les périodes de chaleur sont plus faibles et moins longues.

Atouts et inconvénients d’un climatiseur monobloc

Parmi les avantages, le climatiseur monobloc est sans conteste le dispositif en climatisation le plus simple à installer (aucun travaux) et le plus économique. Son coût d’achat est peu élevé puisqu’il faut compter 500 € pour une version entrée de gamme. Le prix augmente selon le niveau de puissance et le degré de son isolation acoustique. Enfin, l’appareil engage une triple action : le rafraîchissement, la filtration de l’air et la déshumidification.

Le climatiseur monobloc a aussi quelques désavantages comme l’obligation de disposer d’une sortie pour insérer la gaine d’évacuation. Si le simple entrebâillement d’une porte s’avère suffisant, l’idéal demeure une réelle ouverture. Autre bémol : la nuisance sonore. L’unité de l’appareil se situant à l’intérieur de la pièce génère automatiquement un bruit de fond comparable au bruit engendré par un réfrigérateur. Enfin, l’équipement est inefficace pour rafraîchir de grands volumes.

Bon à savoir : si un climatiseur monobloc est qualifié de réversible, cela signifie qu’il peut faire office de chauffage d’appoint en période plus froide.

Faire appel à un installateur professionnel permet de bénéficier de conseils utiles pour optimiser son utilisation. Ce dernier est aussi en mesure de proposer une prestation d’entretien de votre climatiseur monobloc. Cet entretien consiste à retirer les poussières déposées sur le ventilateur et à nettoyer les filtres (voire à les changer si nécessaire). Ne négligez pas cet entretien, car un appareil non entretenu a un rendement plus faible et une durée de vie plus courte.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser